5 critères pour calibrer sa levée

Nos recommandations pour réussir une levée (2/3)

  • Durée de levée environ 6 mois donc le montant de trésorerie nécessaire au moment du démarrage du processus de levée doit être de 12 mois pour ne pas être « sous pression interne »
  • Montant à lever < 40% de la valorisation pre-money
  • Montant à lever doit permettre « cash break even » sous 3 ans (hors financements externes garantis ou connus) & ne pas nécessiter un retour sur le marché avant 30 mois
  • Réserves

a. Aux salaries : dilution à terme sous forme Bons de Souscription de Parts de Créateur d’Entreprise (« BSPCE »), Attribution gratuite d’actions (« AGA »), etc. < 15 % du montant de la levée et à 5 % du capital pro-forma.
b. Aux fondateurs/managers : dilution à terme sous forme BSA, BSPCE, AGA, etc. < 15% du montant de la levée et a 7,5% du capital pro-forma.
c. Cash-out réduit au minimum et à < 15% du montant de la levée (nota: cash-out des fondateurs/managers incompatible avec mise en place de BSA/BSPCE au b)

  • « Momentum » doit être créé à partir de l’actionnaire de référence & du premier investisseur tiers selon des termes acceptables par les parties (représentant à eux 2 si possible 50% du montant de la levée) et permettant closing sous 3 mois à partir de ce moment.

source : Alexander Partners

à suivre